2006

Guérites

Aujourd’hui, on peut pratiquement traverser l’Europe sans montrer son passeport. Les frontières ont tendance à disparaître. Certaines marques de délimitation sont encore visibles.

Bornes, chevilles, laies frontière, guérites, belvédères. Des éléments parfois si bien intégrés qu’ils se confondent avec le paysage. Les guérites et les laies frontière sont les signes les plus inattendus et les plus méconnus. Les guérites, petites cabanes en bois et en tôle, discrètes et exiguës, ont servi pendant des années pour la surveillance de la frontière. Les hommes s’y tenaient debout ou assis. La laie frontière est une bande de terrain large de quatre mètres qui doit être maintenue déboisée en permanence. Sa maintenance est assurée par les douaniers ou les communes.

Cette série ainsi que la série “Laie frontière” ont été acquises par les amis de la Fotostiftung suisse à Winterthur